Petit prix, ça fait cheap ?

 


Je ne suis pas d’accord, tu t’en doutes.

Je me dois de te préciser que je vais parler ici de ce que je connais : les bas prix sur le web pour des services et des produits digitaux.

Quand je vois une offre passer et qu’elle propose quelque chose dont j’ai besoin, je ne la juge pas (tout de suite) a son prix.

Je juge la promesse (too much ou parfait pour moi ?), je juge la formatrice ou le formateur (ai-je confiance en lui/elle ?), je juge le format (pratique pour moi ?), le temps à investir (est-ce que j’en ai en ce moment ?)…

Et je m’intéresse au prix seulement à la fin.

Et quand c’est un petit prix, ça me rend happy !

Et je suis plus porté à me laisser tenter, car le rapport qualité/prix/temps d’apprentissage me convient (surtout de formateurs/trices que j’aime).

Mais à aucun moment, je ne pense cheap.

Je pense aubaine, je pense promo, je pense stratégie (et oui ! je t’en dis plus plus loin), mais rarement cheap.

Quand le prix est plus conséquent, je vais prendre plus de temps, peser le pour et le contre et le temps que j’ai a y consacrer et est-ce que j’en ai vraiment besoin et, « oh bof, la prochaine fois ».

Ma prise de décision sera plus longue, car l’investissement est plus important.


Dilemme et honte

En Web, on nous a conditionnés (merci, les américains, encore !) à viser toujours plus haut, à en demander plus, à foncer, à gonfler les prix pour être crédibles, à gonfler les lancements, etc.

Tellement, que lorsque tu décides d’avoir une approche plus sereine et plus douce, ça ne fait pas de sens.

Voici un commentaire réel reçu en DM à l’époque où je faisais la promo de Business Booster sur Instagram :

« Salut, Rim, je suis vraiment tenté pour BB, ça a l’air super, mais je trouve ça louche que ce soit si peu cher. »

Ce n’est pas louche de payer 10 000 $ une formation, mais un prix abordable l’est ?

Je pense que c’est ce jour-là où j’ai décidé de ne plus suivre aucune tendance de prix que celle de ma boussole intérieure.

Si tu te demandes ce que j’ai répondu à ce DM : J’ai juste parlé de mon pourquoi et de mes valeurs.

Ma mission est d’aider le maximum de femmes à être libre en créant le business de leur rêve et pour ça, je veux que le maximum de femmes puisse s’offrir mon produit. Donc, être accessible sert mon objectif et ma vision.


Abordable

Décider d’avoir une approche d’accessibilité est parfois aussi compliqué que de décide de facturer du High Ticket.

Pour que tu te sentes bien avec tes prix, tu dois être claire sur ton pourquoi.

J’ai testé toutes les échelles de prix, est celle qui est la plus alignée avec mes valeurs et ma mission est celle des prix abordables à moyens.

Et, quelles que soient les échelles de prix que tu pratiques, tu feras toujours face à la critique et au jugement.

Autant faire comme bon te semble !

Et rappelle-toi, il y a quelques jours, je t’ai écrit au sujet de notre pouvoir que l’on donne aux autres ? Ça en fait partie.

 

Stratégie

Choisir l’accessibilité peut également être une stratégie.

Une stratégie de bas prix sert nos objectifs, dont ceux de créer une communauté et de servir notre vision.


Elle permet également de créer une clientèle à qui l’on va continuer de vendre et que l’on va continuer à aider.

Un bas prix peut également être un moyen d’attirer une audience de qualité pour leur offrir un produit plus conséquent plus tard.

Un bas prix, ça peut aussi être quelqu’un qui se lance et qui a besoin de se faire connaître et de prendre confiance en lui/elle.

Un bas prix, c’est aussi un bêta test pour un produit en devenir.
 

Money Mindset

Opter pour l’accessibilité doit par contre être un choix réfléchi et non dicté par la peur.

Encore une fois, ta vision, ta mission, ton pourquoi doivent être au cœur de cette décision.

Et que l’on soit hyper claire : si tu as envie de fixer des prix ambitieux, go for it !

Mais il faut que ce soit également un choix réfléchi, non dicté par la pression des pairs (ou la comparaison) et en accord avec tes valeurs et ta vision.  


Je ne sais pas si j’ai réussi à t’expliquer ma position par rapport au prix adorable et je sais que je pourrais écrire 15 pages sur le sujet, mais le plus important est de tout simplement suivre ce qui fait du sens pour soi.

Ça peut être de commencer par des petits prix, puis augmenter au fur et à mesure que tu prends confiance en toi.

Ça peut être dans des prix conséquents et décider de faire moins cher.

Ça peut aussi être de faire un mix des deux.

Peu importe, car tu prendras toujours la meilleure décision pour toi à ce moment-là.

À bientôt!
Rim

La Quotidienne Privée**


Je suis une slowpreneuse qui a construit un business rentable, durable et serein.

Si ça te parle, j’ai hâte de connecter avec toi !

- Rim
**Strictement réservé aux membres.
 
Rejoins La Quotidienne